Appel aux dons

IMG_1501IMG_1527

Myrtille est une jeune chatonne à demi-sauvage de type siamoise, d'environ quatre mois et demis. Elle a été heurtée par une voiture et a trouvé refuge dans le garage d'une dame âgée
Myrtille a pu être capturée et emmenée chez le vétérinaire. Après examen détaillé, elle n'a aucun organe vital de touché et peut être sauvée.
Un devis de 400€ a été établi pour les différentes interventions chirurgicales, amputation, fractures, greffe de peau et soins divers.
L'association ne bénéficie d'aucune aide publique ni subvention.
Si vous souhaitez participer au sauvetage de Myrtille vous pouvez envoyer vos dons à : Association Le Jardin des Chats - Tallobre - 43370 St Christophe sur Dolaison.
L'association reconnue d'intérêt général vous délivrera un reçu fiscal en fin d'année vous permettant de bénéficier d'une déduction fiscale de 66%.




 

                 ST. CHRISTOPHE SUR DOLAISON

                 La Haute-Loire serait-elle le berceau de l'indifférence à la souffrance animale ?.

                 L'association "LE JARDIN DES CHATS" tire la sonnette d'alarme et sonne le tocsin.

                 Aucune empathie, aucune bienveillance pour ceux qui ont contribué à sauver l’Europe de la peste, et

                 qui, au quotidien nous rendent de nombreux services.

                 Il ne se passe pas une semaine sans que la présidente ne reçoive plusieurs appels de particuliers en

                 détresse émanent de différents lieux de la Haute-Loire, Espaly, Le Puy, Vorey, Coubon, Cussac/Loire,

                 le Monastier, Chaspinhac, Craponne, la Chaise-Dieu, etc .... concernant la découverte de chattes

                squelettiques, accompagnées de leur progéniture en piteux état, aux yeux collés, remplis de pus, rongés,

               dévorés par les puces et autres parasites.

               Alors que les maires sont responsables de la gestion des animaux errants, il semblerait qu'une grande

               majorité d'entre eux ne respectent pas la loi, ou signeraient des conventions sans débloquer les fonds pour

               les interventions.

               Chassés de leur lieux de vie, leur habitat se réduit à peau de chagrin, autant en ville qu'à la campagne. Le

               moindre tas de bois, ou caniveau leur sert d'abri, cette situation devient intolérable.

               L'association n'a aucune reconnaissance de la communauté d'agglomération, ni du conseil général, aucune

               aide, cette année de sa municipalité, bien qu'ayant parcouru plus de 2000 kilomètres en 2017 pour soigner,

               nourrir, piéger et faire stériliser les animaux sans maître. La présidente s'est vue obligée de fournir les

               médicaments nécessaires pour soigner les chats errants de la commune du Puy, afin que la maladie ne

               se propage aux chats des particuliers qui côtoient les mêmes lieux de vie que les chats abandonnés.

               La présidente ne peut plus faire fasse aux demandes, bien que sa structure ne soit pas adaptée, c'est encore

               six sauvetages en moins d'un mois :

              CHOUPETTE  trouvée sur la commune de CUSSAC/LOIRE, trainant la

              patte, plusieurs interventions ont  été nécessaires, mais sa  patte n'a pas pu être sauvée, elle a dû

              être amputée.

              PETIT ROUQUIN trouvé sur le PUY, amené à l'association dans un état

             déplorable, complètement anémié, descendu en clinique, il est décédé dans la journée. Amené 1 jour plus tôt,

             il aurait pu être sauvé. Par manque de réactivité les puces l'ont tué.

              LEWIS , de la commune de ST. CHRISTOPHE sur DOLAISON, trouvé

              amorphe sur un lieux de nourrissage, récupéré et descendu en clinique par la présidente, il est resté 1

              semaine 1/2 sous perfusions, il est actuellement en quarantaine à l'association, la présidente continue les

              soins.

              MOUNETTE, signalée par plusieurs personnes de la commune de

              ST.CHRISTOPHE sur DOLAISON, très faible, elle dormait au milieu de la route sans bouger à l'arrivée des

              véhicules. Récupérée et amenée en clinique par la présidente, elle souffrait d'un abcès purulent à la gorge, et

              dégagée une odeur nauséabonde de la bouche. Elle est actuellement en soins et en quarantaine à

              l'association.

             LOLITA  s'est réfugiée dans une maison de la commune de BOUSSOULET,

             les propriétaires, alertés par ses miaulements ils sont arrivés à la localiser et se sont aperçus qu'elle avait une

            patte cassée. Ils ont contacté la structure animalière de la Haute-loire qui a refusé de s'en occuper. Leur

            vétérinaire a donné les coordonnées de l'association qui est intervenue dans la journée. Après une visite chez

            le vétérinaire, elle est en soins au  refuge, elle est adulte et ne pèse que 1k800, elle devrait faire le double.

            MISTINGUETTE,