LOLITA


LOLITA

16 H, le téléphone sonne, une voix désespérée au bout du fil explique une situation dramatique.
Depuis plusieurs jours des miaulements retentissaient dans leur maison sans pouvoir comprendre d'où ils venaient.
C'est en ouvrant le placard de la chambre de leur enfant qu'ils ont aperçu une petite boule de poils qui cherchait à se cacher au milieu des vêtements.
Une coupelle de pâté placée devant la porte et la petite boule a montré le bout de son nez. Extrêmement affamée, une patte tordue, des tiques plein le corps. Qu'avait vécu cette petite minette ???
Leur premier réflexe a été de contacter la SPA de la région pour une prise en charge, en vain, refus catégorique lorsqu'ils ont su qu'elle était en mauvais état et qu'elle nécessitait des soins, appel téléphonique au vétérinaire du secteur qui n'a pas voulu les recevoir mais qui a donné les coordonnées de l'association, désespérés ils nous ont contacté et nous avons mis en place sa récupération. Le lendemain
LOLITA était emmenée chez le vétérinaire. Cette pauvre minette ne pèse que 1,8 kg, les radios montrent une facture ancienne de la patte qui ne peut pas être opérée.
Il y a urgence à la déparasiter, son corps est recouvert d'une multitude de tiques.

LOLITA récupère petit à petit, se repose beaucoup confortablement installée sur le canapé.
Malheureusement, deux mois plus tard,
LOLITA s'affaiblit. Elle perd de l'appétit, de la vitalité. Une nouvelle fois descendue chez le vétérinaire, elle est réhydratée et le résultat de la prise de sang tombe comme un couperet.
LOLITA a la leucose, ses jours sont comptés. Malgré tout, je ne peux me résigner à abréger sa vie. LOLITA est ramenée au refuge et surveillée de prêt.
Petit à petit son état s'améliore, mais pour combien de temps .....