CHERYL

IMG_2732

CHERYL
 

Mardi 2 janvier, qu'elle ne fut pas notre frayeur lorsque nous avons vu arriver face à nous cette minette titubante, d'une maigreur extrême, ne tenant plus sur ses pattes.
Notre premier réflexe a été de lui donner à manger un peu de pâté que nous avions dans la voiture. Affamée elle a essayé d'en manger, mais chaque bouchée lui arrachait des cris de douleur, sa faim était si importante, que malgré la souffrance, elle avalait sans mâcher. Dans son état elle ne va pas survivre un jour de plus aux températures hivernales, ses yeux commencent à se creuser, signe de déshydratation, mais nous n'avons pas de caisse pour la transporter, il faut donc prendre le risque de la mettre dans la voiture sans protection.
Visiblement habituée, elle s'est couchée et n'a pas bougé d'un centimère durant tout le trajet.
Le vétérinaire juge son état désastreux, l'intérieur de sa bouche est enflammé jusqu'au fond de la gorge, il faudrait aussi lui enlever plusieurs dents en mauvais état.
 Un bilan s'impose, mais elle est si maigre qu'il lui est difficile de trouver ses veines pour faire la prise de sang. Après plusieurs essais, un peu de sang est prélevé pour l'analyse. 10 minutes plus tard le couperet tombe, CHERLY est en insuffisance rénale. Pour être perfusée, il faut la sédater, le risque est trop important, la traiter par injections est tout aussi risqué, mais il faut prendre une décision.