CHATS ABANDONNES

IMG_1021
L'association a été alertée par les voisins qu'une dame âgée a quittée la maison qu'elle occupait, laissant sur place une vingtaine de chats.
Nous nous sommes rendus sur place et avons découvert une situation catastrophique.
Des chats vivant dans des conditions d' hygiène déplorable.
Des chats adultes squelettiques, dont le poids moyen n'excède pas 1,8 Kg alors qu'ils devraient peser au moins 4 Kg.
Des chats souffrants de coryza, d'autres aux yeux dévorés par des ulcères de la cornée et presque aveugles.

Des chats pouilleux, affamés.
Des chatons nés au milieu de plastiques, aux yeux collés, touchés par le typhus.
Des femelles gestantes.

Pour seule nourriture, des restes répugnants qui se transforment en bouillon de culture, couverts d'asticots et de moisissures verdâtres.

Nous avons pris rendez-vous avec le maire qui ne veut rien faire pour éviter que la prolifération continue, estimant que les 200 € attribués pour la stérilisation des chats sans maître, en début d'année, représentent déjà un effort considérable.

Craignant pour leur vie, nous avons informé la FONDATION 30 MILLIONS D'AMIS, LA FONDATION BRIGITTE BARDOT ET LA FONDATION ASSISTANCE AUX ANIMAUX.

Cette situation n'aurait jamais dû se produire, la famille étant suivie par une assistante sociale qui a laissé la situation devenir ingérable.

Certes, les animaux de compagnie représentent beaucoup pour les personnes âgées, mais a t-on le droit de laisser s'installer de telles situations, ou a t-on le devoir d'intervenir pour le bien être des personnes et des animaux, car à ce niveau, on peut qualifier ce comportement d'acte de maltraitance.