rendez-vous avec l'attaché parlementaire de Laurent Wauquiez

img046img068
Le mercredi 4 mai 2016 de 15:15 à 15:45

N'ayant pas de réponse à notre courrier adressé à Monsieur Laurent Wauquiez le 26 Février dernier, et devant le refus de certaines municipalités de se conformer à l'art 211-27 du code rural et de la pêche maritime, l'association a demandé un rendez-vous auprès de Mr. Laurent Wauqiuiez, député de Haute-Loire et Président de la région Rhône Alpes Auvergne. Elle sera reçue le 4 mai à 15h15 à sa permanence du Puy en Velay par Mr. Charret, attaché parlementaire de Mr. Wauquiez.

Suivant la réponse apportée par l'intéressé, et en cas de réponse négative,  d'autres actions seront envisagées afin de porter à la connaissance du public la position de nos élus sur la condition animale, les chats en particulier, animaux de compagnie de bon nombre de nos anciens.


La réponse ne s'est pas faite attendre : l'art de botter en touche et de refiler le bébé avec l'eau du bain à un autre interlocuteur. A savoir M. jean PRORIOL, Président de l'Association des Maires de Haute-Loire, maire de Beauzac. A noter que  la commune de Beauzac n'a signé aucune convention pour la stérilisation des chats errants.....




 
PLUS DE 100 000 ANIMAUX SONT EUTHANASIES TOUTES LES ANNEES


Ce que dit la loi :
Art 211-27 :

Le maire peut, par arrêté, à son initiative ou à la demande d'une association de protection des animaux, faire procéder à la capture de chats non identifiés, sans propriétaire ou sans détenteur, vivant en groupe dans des lieux publics de la commune, afin de faire procéder à leur stérilisation et à leur identification conformément à l'article L. 212-10, préalablement à leur relâcher dans ces mêmes lieux. Cette identification doit être réalisée au nom de la commune ou de ladite association.

La gestion, le suivi sanitaire et les conditions de la garde au sens de l'article L. 211-11 de ces populations sont placés sous la responsabilité du représentant de la commune et de l'association de protection des animaux mentionnée à l'alinéa précédent.

Ce qui change ?
A compter du 1er Janvier 2015, les chats "errants" doivent être stérilisés et identifiés puis relâchés sur les lieux où ils ont été capturés.
Un Maire aura dorénavant à se justifier de son recours à la fourrière et de son refus de mettre en place un programme de stérilisation.
Il ne sera plus en droit de refuser la main tendue des bénévoles et Associations qui proposent actions de terrain et financements.

Il ne pourra plus refuser d'y participer